Un petit tour en Provence (2)

dimanche 9 novembre 2014
par  webmaster
popularité : 56%

Un petit tour en Provence (2)


Poursuivons notre périple en Provence par la visite de la rade de Toulon, le musée de la marine, l’île de Porqueroles.


La Rade de Toulon est la plus belle Rade d’Europe , elle fut également le théâtre militaire d’affrontements entre la France et différents belligérants au fil des siècles. Elle reste à ce jour un lieu stratégique essentiel pour la France puisque le Port Militaire de TOULON est la plus grande base de défense de la Marine Nationale depuis le 1er janvier 2011, devant celle de BREST.​

Lors de notre visite commentée , en direct et d’une durée d’une heure, on a pu découvrir la flotte de Toulon avec notamment : le porte-avions Charles de Gaulle, les bâtiments de projection et commandement (BPC) Mistral, Dixmude et Tonnerre ainsi qu’un sous- marin nucléaire d’attaque que nous avons aperçu au loin.

La partie civile de la Rade de TOULON , riche en histoire, nous a permis de découvrir également le port de la Seyne-sur-Mer et les anciens chantiers navals, la corniche de Tamaris, la baie du Lazaret et ses parcs à moules, les Sablettes, la presqu’île de St Mandrier, la longue digue qui ferme la rade à l’est, ainsi que les fortifications (Fort de l’Aiguillette, Fort Balaguier, Tour Royale,).

 

LE FORT DE LA TOUR ROYALE : La construction de la Tour Royale démarre en 1514 sur les ordres de Louis XII. Elle a un diamètre de 60 m, des murs épais de 7m, sa base plonge dans la mer. Ouvrage de défense, c’est la première des tours à canons construite en bord de rade à Toulon. Sur la plate-forme était installés les canons pour les tirs visant les gréements ; au ras de l’eau, 9 embrasures, dont deux sont encore visibles, furent ouvertes pour permettre les tirs rasants.

 

 

 

 

LE FORT DE BALAGUIER : C’est en 1636 que le Cardinal de Richelieu obtient de Louis XIII la construction de la Tour de Balaguier. Jusqu’à cette date, la protection du port de Toulon n’était assurée que par la Tour Royale . Il faut signaler qu’en 1793, Balaguier reçut un visiteur illustre en la personne de Napoléon Bonaparte, alors jeune commandant de l’Artillerie Républicaine. Contrairement à son voisin de l’Eguillette, le Fort de Balaguier est un fort en batterie haute : destiné à faire feu dans les gréements de la Marine à voile.

 

 

LE FORT DE L’EGUILLETTE : Construit entre 1672 et 1680 ce fort offrait à la fin du 17ème siècle, une protection efficace au port de Toulon, mais aussi aux rivages seynois. Contrairement aux constructions rondes des forts de Balaguier et de la Tour Royale, la Tour de l’Eguillette est carrée. 22 canons menacent la rade en tir rasant. Le fort de l’Eguillette est un fort en batterie basse : à l’époque de la Marine à voile, il était utilisé pour faire feu sur la coque des navires.


 

Le Musée National de la Marine

Véritable mémoire de l’Arsenal de Toulon dont il conserve la majestueuse porte monumentale datée de 1738, le musée illustre la tradition maritime en Méditerranée par une exceptionnelle collection de modèles de vaisseaux et galères.

 

Le porte-avions Charles de Gaulle est le 10ème porte-aéronefs français, le premier à disposer d’une propulsion nucléaire.

Caractéristiques principales : longueur : 261,5 mètres – Surface du pont d’envol : 12000m2.

Propulsion : 2 réacteurs nucléaires K15 – Puissance totale : 83000 chevaux – Vitesse maximale : 27 nœuds – Aviation embarquée : 12 Rafales (chasse) – 20 super Etendards modernisés (assaut) – 2 Hawkeyes (huet aérien) – 5 hélicoptères. -

Equipage : 1950 personnes.

 


 

 

 

Porquerolles

A quelques minutes de bateau de la presqu’île de Giens à Hyères : l’île de Porquerolles

Longue de 7km et large de 3km, c’est l’île la plus habitée et la plus visitée.
 

Elle jouit d’un ensoleillement presque quotidien (+ de 300 jours de soleil par an), des hivers assez doux (rarement en dessous de 0°) et des étés chauds délicieusement raffraîchis par l’air marin.

De grands travaux agricoles furent entrepris dont 200 hectares de vignobles qui donnèrent naissance à un vin de grande renommée qui fut l’un des premiers à être classé "vins des Côtes de Provence".
Aujourd’hui les trois domaines viticoles de Porquerolles produisent un excellent vin toujours aussi réputé.

Porquerolles est une île protégée : aucun programme immobilier anarchique ne pourra la défigurer. Le style et l’architecture des maisons s’intègrent ici harmonieusement à la beauté du site. Rattachée au Parc National de Port-Cros, Porquerolles protège, cultive, replante et étudie les cultures Méditerranéennes grâce à son Conservatoire Botanique.