9 Novembre 2013

vendredi 15 novembre 2013
par  Michel REPELLIN
popularité : 73%

Colombey les deux Eglises


A Colombey la flamme reste vive.

Colombey, terre de flambeau.

 

 

Un 9 novembre à Colombey est toujours une journée exceptionnelle entre les cérémonies officielles, les off et cette foule d’anonymes qui vient tout simplement pour rendre hommage au Général de Gaulle.

 

Face à la flamme sacrée, nous communes « Compagnon de la Libération » nous sommes en rangs serrés, chacun une main posée sur le dos de l’autre. C’est l’une des images fortes de ce 9 novembre à Colombey pas tout à fait comme les autres. C’est l’image de la mémoire qui se transmet entre les Compagnons de la Libération, frères d’armes et les communes « nouveaux gardiens de l’ordre de la Libération ». Après les compagnons, les places, les porches, les églises, les grèves de ces communes seront à jamais une trace éternelle de cette mémoire. L’image fait sens sur l’esplanade, à l’ombre de la croix, majestueuse emblème de la France Libre.

Cette Cérémonie officielle a été empreinte d’une grande solennité et sérénité, conforme à ce qu’elle devait être : « un événement uniquement dédié à la mémoire », comme nous l’a rappelé le secrétaire général de l’ordre de la Libération.

C’est une cérémonie digne, respectueuse de ce qu’il faut faire pour célébrer la mémoire du Général de Gaule qui représente pour nous le chef de la France libre.

Nous sommes des communes « Compagnon de la Libération » et il était normal que nous soyons-là « C’est le devoir des élus que nous sommes de perpétrer cette mémoire qui a été confiée aux communes Compagnon de la Libération en 2012. C’est un moment fédérateur et il est très important que nous soyons ici rassemblés ». C’est la première fois que je viens à Colombey et je suis touché par un lieu « très impressionnant, extrêmement émouvant. Il y a ici une force, une grande sérénité aussi je reviendrai ».

Michel Repellin maire de Vassieux en Vercors.

 

MultiViewer nécessite JavaScript et le lecteur Flash.